Le développement d’une WebApp est quelque chose de nouveau pour moi et il y a beaucoup de choses à découvrir.
Développer des applications natives iOS (et OSX) demande un temps d’apprentissage des technologies (ObjC, Cocoa, XCode etc.), mais la voie est relativement balisée par Apple. Dans le domaine des WebApp, rien de tel, alors j’ai choisi au feeling:
– JavaScript (vs DART ou CoffeScript)
– Angular JS (vs Ember, parce qu’il faut bien choisir, et que son support par Google donne confiance ?)
– Bootstrap et ses adaptateurs Angular (le plus utilisé ?)
– node.js
– Yeoman (yo, Grunt, Bower), mais j’avais commencé sans. Cela constitue une chaine de développement qui permet une certaine rigueur (vérification du code JavaScript) et un certain confort (mais ce n’est pas XCode ou Visual Studio !)
– Chrome et son debugger
– et puis le logiciel « Charles », qui me sert de proxy pour développer le code JavaScript et les pages HTML en local, tout en communiquant avec une base distante en HTTP (cross domain)

Ensuite, le but est de packager la web app obtenue avec PhoneGap pour avoir des applications « natives ».
On n’aura pas la fluidité d’une application native, mais le coût de développement ne devrait être qu’une fraction du coût du développement de 3 applications: Web + iOS + Android !